Die Bruchzeichen: les différentes brisées.

I / Les brisées de communication

 

Der Hauptbruch est la brisée essentielle. Elle veut attirer l'attention pour signaler la présence de choses importantes. Lorsqu'un chasseur initié en voit une, il sait de suite qu'il doit chercher des indices d'autre[s] brisée[s], dans les environs pour comprendre le message exprimé.

Ecorcée avec un couteau en dessus et en dessous, pour la rendre plus visible par rapport à une branche cassée par le vent en laissant toutefois  les branches latérales . On peut la suspendre à un arbre, à une clôture ou la poser à même le sol.

 

 

Der Leitbruch (longue d'un demi-bras) invite à suivre une direction. Cette brisée signale aussi qu'il y a un animal à ramasser ou veut conduire un chasseur dans une certaine direction. La pointe de la branche servant de brisée indique quelle direction prendre. Ce dernier point est symbolique : en effet, puisque la branche ayant poussé dans une direction (du tronc vers la pointe) l'on doit respecter cette direction et donc la suivre.

Cette pratique ressemble à un jeu de piste car l'on pose plusieurs brisées le long du chemin. Toutefois si l'on change de direction, l'on doit d'abord prévenir de ce changement de direction en mettant un nouveau Hauptbruch avant de mettre cette nouvelle brisée.

Le conducteur de chien de rouge utilise aussi ces brisées pour marquer les indices trouvés. Il se munie, avant de commencer la recherche,  d'une dizaine de brisées qu'il tient sous son bras et qu'il appose sur le sol, en mettant la pointe dans le sens de la piste (de l'Anschuss vers l'animal en fuite). Ces brisées sont mises sur des indices avérés tels que du sang.

 

 

 

Der Anschussbruch (longue d'un demi-bras) est importante pour la recherche puisqu'on la trouve à l'endroit où l'animal se situait lors de l'impact de la balle. Plantée dans le sol afin de ne pas être recouverte nuitamment par la neige, elle n'est pas écorcée pour éviter d'éveiller la curiosité de promeneurs. La cassure est taillée au couteau ! Elle est combinée au Fährtenbruch pour indiquer dans quelle direction est ensuite partie l'animal.

Attention, il est conseillé lors d'un tir de panse le soir, de ne chercher l'animal que le lendemain matin. Le blessé se trouvant à proximité dans un couvert, pourrait être relevé et s'enfuir au loin).

 

 

Der Fährtenbruch (brisée longue d'un demi-bras) montre le sexe et éventuellement la direction de la piste empruntée par les animaux.  Pour un mâle l'on place la cassure de la branche vers sa direction de fuite alors que pour une femelle on dispose la cassure dans le sens inverse à la piste de fuite. Mais l'on place derrière ces brisées perpendiculairement une autre brisée plus petite si l'on est certain de la direction dans laquelle l'animal a fuit ; ou deux petites brisées dans des sens opposés (tête bêche)  si l'on n'en est pas sûr. Pour ces petites brisées citées ci-avant, on les place donc du côté de la cassure lorsqu'il s'agit d'une femelle et du côté de la pointe pour un mâle.

 

 

Der Standplatzbruch (longue d'un demi-bras), piquée dans le sol et écorcée presque entièrement, indique l'emplacement occupé par un chasseur après avoir dérangé le sol.

Dans le cas d'un tir, le chasseur doit placer à côté de son poste un Hauptbruch puis marquer la direction prise pour aller à l'Anschuss avec des Leitbrüche (ces brisées se nomment alors Folgebrüche) ; le chasseur marque alors l'Anschuss avec les brisées adéquates ; etc…

 

 

Der Wartebruch (longues d'un demi-bras) est constituée de deux brisée posées l'une sur l'autre en forme de X. Elle indique l'endroit d'un rendez-vous et signifie « attends moi s'il-te-plais, j'étais au rendez-vous, mais je suis parti  pour une raison diverse et je reviens ».  Les branches ne sont alors pas écorcées ; de plus l'on place leur pointe dans la direction où l'on est parti. Si la personne conviée à attendre est impatiente ou pressée de partir, elle écorce cette fois les branches presque entièrement et les place ensuite dans la direction où elle s'en est allée. Le premier chasseur qui s'était absenté verra ainsi lorsqu'il reviendra que quelqu'un est passé.

Trois brisées posées l'une à côté de l'autre indique le lieu de rendez-vous général pour l'ensemble du groupe.

 

 

 

Der Warnbruch (longue d'un bras entier) est la brisée d'avertissement. On l'accroche à un arbre en l'enroulant. Il s'agit d'une branche presqu'entièrement écorcée avec le couteau. Cette brisée signalait jadis un danger quelconque. Il est peu usité de nos jours et seulement réservé à des initiés aguerri dans l'art cynégétique

 



02/08/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour