Nature des contacts et interfaces entre les animaux sauvages et les animaux d'élevage.

ANIMAUX D'ELEVAGE/

ANIMAUX SAUVAGES

BOVINS

OVINS ET CAPRINS

EQUINS

VOLAILLES PARCOURS

PORCS PLEIN AIR

CERVIDES

Extensif :

Partage de la même ressource alimentaire.

Interface forêt/prairie.

 

Stabulation :

Faibles contacts directs et indirects.

Extensif :

Contacts direct : partage de la même ressource alimentaire aux mêmes moments.

Interface : forêt/prairie.

 

Stabulation :

Très faibles contacts directs et indirects.

Partage de la même ressource alimentaire.

Interface : forêt/prairie.

Aucun contact.

Aucun contact.

SUIDES

Extensif :

Partage de la même ressource naturelle sur la même zone géographique.

 

Stabulation :

Contacts directs et indirects pratiquement inexistants.

Extensif :

Partage de la même ressource alimentaire à des moments différents.

Interface : forêt/prairie.

 

Stabulation :

Contacts directs et indirects pratiquement inexistants.

Partage de la même ressource naturelle sur la même zone géographique.

Interface : forêt/prairie.

Aucun contact.

Contacts directs et indirects possibles lors d'une intrusion dans le parcours.

Interfécondité.

BOVIDES

(CHAMOIS, BOUQUETINS, MOUFLONS)

Extensif :

Partage de la même ressource naturelle sur la même zone géographique.

Interface : alpages.

 

Stabulation :

Contacts directs et indirects pratiquement inexistants et limités aux élevages de montagne.

Extensif :

Contacts directs : interfécondité avec le mouflon.

Partage de la même ressource alimentaire aux mêmes moments.

 

Stabulation :

Contacts directs nuls.

Contacts indirects pratiquement inexistants.

Contacts directs possibles en alpage.

Contacts indirects par fréquentation des mêmes zones.

Aucun contact.

Aucun contact ?

RONGEURS

Extensif :

Partage de la même zone géographique

Contacts indirects ?

 

Stabulation :

Contacts indirects plus importants qu'en pâturage : partage de la même ressource alimentaire.

Extensif :

Contacts probablement indirects ?

 

Stabulation :

Contacts indirects plus importants qu'en pâturage : partage de la même ressource alimentaire.

 

Contacts directs et indirects : transmission de la trichinose.

Contacts indirects au niveau des mangeoires et par l'aliment.

Contacts indirects : partage de la même aire géographique et des aliments.

MUSTELIDES (non urbains)

Extensif :

Partage de la même zone géographique

Interface : ?

 

Stabulation :

Contacts directs et indirects avec les mustélidés anthropophiles (fouine notamment).

Extensif :

Contacts probablement indirects ?

 

Stabulation :

Contacts indirects : prédation des rongeurs.

 

Aucun contact.

Contacts indirects lors de prédation, mais généralement peu de survivants.

Contacts indirects : prédations des rongeurs.

OISEAUX

Extensif :

Contacts de la même nature qu'en stabulation, mais moins fréquents.

Présence des corvidés.

Concentration au niveau des zones dortoir.

 

Stabulation :

Fientes de passériformes et des colombiformes sur les aliments et litières.

L'ensilage est considéré comme vecteur.

Extensif :

Présence des corvidés.

Concentration au niveau des zones dortoir.

 

Stabulation :

Fientes de passériformes et des colombiformes sur les aliments et litières.

Partage de l'eau.

Fientes de passériformes et des colombiformes sur les aliments et litières.

Partage de l'eau.

Contacts limités aux déjections et au partage des aliments.

Rôle des perchoirs dans la dissémination.

Contacts limités aux déjections et au partage des aliments.

Rôle des perchoirs dans la dissémination.

 

 

Sources: www2.vet-lyon.fr/ens/faune/Fiches/pdf/contacts_faune.pdf



24/06/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour