Les végé de taliens

Je n'ai jamais rencontré de "taliens", mais les "végés" ou "vegan"qui, pour la grande majorité sont anti-chasse, je m'y suis quelque peu frotté.

Le plus formidable c'est que ces gens pensent qu'en convertissant la terre entière au végétalisme, cela sauverait les animaux élevés de la boucherie. Mais…

Car il y a un mais... En effet, même s'ils arrivaient à convertir toute la planète au végétalisme, la chasse demeurerait une impérieuse nécessité. En effet, il faudrait réguler les herbivores (animaux sauvages et domestiques compris) ou les corneilles par exemple. Parce que si nous ne le faisions pas, il y aurait une explosion de ces populations. Ces becs droits par exemple se nourrissent aussi de petits oiseaux chanteurs qui s'alimentent d'insectes. Mais comme les petits oiseaux auront disparut, les insectes se développeront à foison et s'attaqueront aux cultures donc à notre propre nourriture. Le choix pour tout le monde serait vite fait : défendre son steak (végétal) ou crever de faim ?
De plus les animaux que nous aurons tués et en particulier les herbivores, nous ne pourrons pas les manger puisque nous sommes végétaliens... Quel sera alors l'unique solution? Jeter cette venaison sans scrupule dans la forêt... C'est beau non : tuer pour tuer ! On serait tenté de les applaudir des deux mains. Alors que souvent des « écolos » reprochent aux chasseurs, de ne pas contrôler leur tir, que du gibier se révèle être mortellement blessé, ce qui entraîne la perte de la venaison. Heureusement ces cas sont peu nombreux.

Comme pour l'éléphant, cette  solution qui paraissait bonne, se révélera finalement comme totalement farfelue. Décidément, qu'ils cherchent d'autres arguments !

L'on m'a aussi raconté que « la mort par les plombs n'était pas naturelle et que c'est l'Homme qui la provoque, enfin à moins que ce soit la nature qui nous demandait d'appuyer sur la gâchette... » Primo nous appuyons sur une queue de détente et non une gâchette qui, elle, se trouve à l'intérieur du fusil et non à l'extérieur… Secundo eux qui sont végétaliens n'ont apparemment pas conscience que pour manger un végétal, ce dernier à du mourir ! On peut quelque part les considérer comme complice du massacre de cette pauvre petite salade qui n'a demandé que de vivre, de produire des graines pour de futurs ""bébés"" salades et enfin mourir de vieillesse... De plus je ne pense pas que la nature ait demandé à cet idiot de jardinier de faire couler sa blanche sève à l'aide d'un couteau aiguisé… J'aurai peut être mieux fait de prévenir ces pitoyables végétaliens de ne pas régurgiter toute les salades qu'ils avaient avalés car l'on m'a une fois fait comprendre que les écologistes ne mangeaient pas leur amis… Voici pourquoi je les surnomme « escrolos ». Nous avons très bien compris que les animaux sont leur « amis ». Or il faut bien que qu'ils se nourrissent (à moins que les pierres n'arrivent à leur tenir au corps et passer dans leurs intestins), ainsi on peut en déduire qu'ils sont végétaliens.  Ceci me fait penser que les plantes ne sont pas leurs amies puisqu'ils les mangent (je rappelle que d'après eux ils ne mangent pas leurs amis).  Cependant n'oublions pas que le propre du vrai écologiste, pas ceux qui prétendent l'être, est de protéger TOUTE la nature. Reconnaissant que si l'on ne défend que les animaux (ce qu'ils pensent faire en estimant que le fait de ne pas en manger sauverait leurs vies), l'on ne devient qu'un demi-écologiste ou ce que j'appelle un escrologiste.                                                                             

En tout cas sachez que les origines même de l'homo sapiens sapiens témoignent d'un passé où la satisfaction de ses besoins alimentaires à de tout temps été dépendantes d'une nourriture omnivore !  Notre formule dentaire en atteste. Il n'est que de voir nos cousins mammifères les plus proches du type chimpanzés, bonobos compris pour les voir s'attaquer à des singes, de jeunes gazelles, des oisillons au nid ou aux œufs, etc…, pour se convaincre que l'humanité doit son évolution à l'absorption de nourriture carnée. Dans la mesure où la domestication n'est que le fait de l'Homme de ces siècles derniers (40-50 voire 100 siècles ou un peu plus ne sont rien dans l'échelle de notre existence). Il y a tout lieu de penser que mes ancêtres, peut être les leurs ( ?) et les votre ont consommé de la venaison… Bref de tout temps l'Homme a consommé des protéines animales et seuls les progrès technologiques récents font que quelques « originaux » peuvent devenir végétariens d'abord, végétaliens ensuite, puis finissent par disparaître purement et simplement au fil des anémies qui les emportent…



04/12/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour