Autre exemple: les haies.

C'est malheureusement l'agriculture intensive qui a fait disparaître les biotopes naturels avec la taille des haies, l’assèchement par drainage des prairies et terrains humides, rectification et canalisation des cours d’eau, etc, etc. Autrefois nous avions de la polyculture (chaque agriculteur avait son champ de pommes de terre avec à côté un petit champ de blé et quelques arbres fruitiers,... De plus ils cultivaient de petites parcelles de quelques ares, 2-3 hectare tout au plus...); de nos jours (et en parti à cause des progrès technologiques et l’émergence d’énormes engins agricoles...) les agriculteurs ont d'immenses parcelles cultivables de souvent plus de 10 hectares et pratiquent la monoculture. Franchement pensent-ils qu'une immense terre nue, après la récolte permet encore la survie de la petite faune? Qu'est-ce que les animaux y trouvent à manger ou bien pour se cacher des prédateurs sur un champ vide à la mauvaise saison? Malheur à ce "remembrement" où les agriculteurs détruisirent les haies et autres végétations arbustive pour avoir d'immenses terres cultivables... C'est pourquoi nous avons en France de moins en moins de perdrix par exemple. En effet, les pouillards (petites perdrix), se nourrissent exclusivement d'insectes qu'ils ne trouvent pratiquement plus suite à l'usage intensif et régulier d'insecticides qui détruisent les insectes dont ils doivent se nourrir. En plus de cela, il leur faut un abri contre le rapace qui rode autour d'elle; cela inclut les becs droit (voici une des utilités du piégeage). Une petite parenthèse: réintroduire et faire protéger les prédateurs tels que les renards serait fatal pour une faune déjà affaiblie par l'Homme (aussi bien grande que petite). Cependant je suis d'accord qu'il ne faut pas tout tuer, c'est pour cela que la chasse est indispensable à l'équilibre de la biodiversité (prélever les animaux EXCEDENTAIRES par rapport aux POSSIBILITES du BIOTOPE). Mais, heureusement il y a aussi de ces rêveurs de chasseurs qui se battent pour conserver le plus de haies possible (bien entendu pour avoir du gibier). Donc interdire la chasse du petit gibier serait le coup de grâce pour, non seulement ces derniers mais en plus pour tout l'écosystème se trouvant dans les haies: insectes, végétaux,... Il existe également des chasseurs qui achètent des parcelles (ce qui est de plus en plus rare vu que les agriculteurs se les réservent à travers la SAFER qui préempte TOUT), soit en allant discuter avec l'agriculteur du coin pour sauver une haie, laisser sur pied pendant l'hivers quelques rangées de céréales, etc? De plus ce sont eux (et non les "écolos" des blocs de béton) qui nourrissent ces animaux durant la mauvaise saison si on ne leur détruit pas les mangeoires ! 



05/12/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour