Une réalité utopique...

Un peu de réalisme voyons : le zoo à ciel ouvert auquel des écologistes rêvent n'est qu'Utopie ! Dans la Nature il n'y aura jamais une concentration telle que rencontrée dans les zoos. Mais tant qu'il y aura des chasseurs et des piégeurs qu'ils soient assurés qu'il y aura non seulement du gibier dans nos plaines et bois, et beaucoup, mais également une faune sauvage diversifiée. Du fait de la chasse et du chasseur aucune espèce animale n'a disparu de la surface de la Terre, mais du fait de l'Homme énormément!
Un exemple : celui de l'éléphant d'Afrique. Un jour il a été décidé d'interdire le commerce de l'ivoire dans certains pays et bien entendu la chasse des éléphants parce que soit disant c'était cette dernière qui était responsable de ce commerce et donc de la disparition progressive du pachyderme africain. Au bout de quelques années, on du se rendre à l'évidence que les modestes agriculteurs africains qui ne vivaient que du produit de leur petit de champ de maïs, sorgho... se retrouvaient dépouillés en une nuit par un troupeau d'éléphants. Cette récolte devait être leurs ressources alimentaires de l'année... Qu'est-ce qu'on fait ces pauvres populations rurales africaines? Ils ont construits des pièges (pas nos petits collets à arrêtoir), se sont procurés des armes de guerre et ont tiré sur tout ce qui menaçait leur petit champ (éléphants ou non) en plus de se plaindre à leur gouvernement de ces états de fait. Pour avoir la paix avec le peuple, les responsables gouvernementaux locaux se sont retournés vers les instances internationales qui ont réexaminé cette nouvelle situation. Le WWF, en tête, a fait un revirement à 180° de ses convictions en rouvrant la chasse à l'éléphant dans les pays qui le demandaient. En effet, un chasseur fortuné (ils ne le sont pas tous) paye cash le droit d'abattre un gros porteur de grosses défenses à un prix très élevé. Ce faisant, il ne tirera jamais un petit ou sa mère. De plus qu'il n'emmènera pas un gramme de la viande de cet animal qui sera une véritable aubaine pour les autochtones; et ne repartira qu'avec sa paire de défense d'ivoire, ses souvenirs, en ayant laissé au passage une véritable manne de dollars dans un pays où il ne venait plus. Et ainsi les agriculteurs pouvaient être indemnisés efficacement et ceci permet de nourrir leur famille en attendant la prochaine récolte. Ces pays où se pratique la chasse à l'éléphant ont créés ainsi une chaîne de tourisme (les chasseurs emmenant leur épouse,...) autour du thème de la chasse : en employant du personnel, des gardes, des guides de chasse,... Evidemment cette chasse réservée à des gens fortunés ne rentre pas dans la conception d'un "écolo" rouge cramoisie... Mais c'est là un autre débat.



04/12/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour